UX, SEO et SXO, on pourrait presque s’y perdre dans cette jungle lexicale. Encore un nouveau concept purement idéologique et peu concrète. Cet article s’efforcera de vous prouver le contraire et proposant les étapes clés pour construire une stratégie SXO.

Comment mettre en place une stratégie SXO pour votre site internet ? Comment améliorer l’expérience de vos visiteurs tout en prenant en compte le SEO ? On vous dit tout.

SXO : qu’est-ce que c’est ?

Le SXO est un mélange de SEO et d’UX. L’objectif est d’améliorer l’expérience de navigation de l’internaute tout en travaillant sur un ensemble de technique qui permettent d’améliorer la visibilité du site internet sur Google.

Concrètement le SXO c’est :

  • Rédiger un contenu de qualité et répondre aux besoins de l’internaute,
  • Proposer une ergonomie optimale pour faciliter l’accès à l’information,
  • Proposer une navigation agréable et cohérente entre les pages,
  • Accéder directement à l’information et surtout facilement en quelque clic,
  • Inciter à passer à l’action (acheter, remplir un formulaire, souscrire en ligne etc…).

En bref, le SXO consiste à faire vivre une expérience tout en amélioration la visibilité du site.

Pourquoi une stratégie SXO ?

En SEO la partie UX est souvent négligée au profit du netlinking et de l’optimisation du contenu on-site.

Ces facteurs en SEO ont un impact direct sur le positionnement des pages de Google. C’est pourquoi la navigation et l’aspect visuel du site est peu travaillé.

Le spécialiste SEO souhaite uniquement se positionner et se concentre davantage sur le contenu et la sémantique. Il en oublie presque l’aspect visuel du site. C’est pour cela que le SXO intervient.

Pour le rendre aussi SXO que possible, vous devez proposer des pages qui propose une solution aux besoins de votre cible tout en rendant l’expérience agréable.

Nous pouvons le voir dans cet exemple que Google comprend exactement le sens d’une question et propose la solution à une problématique donnée.

SI nous cliquons sur la page nous constatons que la réponse à cette question se trouve en milieu d’article. (ci-dessous).

Cela signifie que Google connait la réponse et va donc extraire une partie de l’article pour l’afficher en position Zéro.

Pour parvenir à ce résultat, il faut se familiariser avec cette notion en SEO :

Une page = une solution

Il est clair que l’intention est au cœur d’une stratégie SXO et encore plus aujourd’hui. Pour chaque page vous devez répondre une solution à une intention de recherche.

Comment mettre en place une stratégie SXO ?

Comprendre sa cible

Une stratégie SXO se différencie d’une stratégie SEO car elle se concentre davantage sur sa cible et ses besoins. Il est ESSENTIEL de construire un profil type de votre client.

Identifiez 2 ou 3 client personae que pourrait représenter votre client et répondez à ces questions :

  • Quel est son besoin ?
  • Quels sont ses motivations ?
  • Quels sont ses goûts et ses intérêts ?
  • Comment lui apporter les informations dont il a besoin ?
  • Pourquoi il choisira cette solution plutôt qu’une autre ?
  • Comment le persuader de rester chez nous ? (élément de réassurance)

Pour chaque personnage dressez une liste de critères spécifiques liés à sa personnalité et ses désidérata.

Maintenant que vous avez dressé une liste pour chaque profil, il est temps de passer à l’autre étape.

Etude de mots clés

D’ores et déjà, vous pouvez distinguer les mots-clés, les expressions ou les questions que votre cible pourrait taper dans Google.

Pour choisir vos mots-clés je vous conseille deux outils gratuits :

-Keyword planner

-Ubbersuggest

Lorsque vous choisissez vos mots-clés, choisissez-les en fonction de trois critères :

  • Volume de recherche : cela vous permettra de ramener un maximum de trafic
  • CPC : choisissez les mots clés qui ont un CPC élevé. Qui dit CPC élevé dit forte demande et donc possibilité d’attirer des clients potentiels.
  • Logique : Il arrive que le volume soit faible et le CPC aussi . Néanmoins, le mot clé vous semble intéressant. A vous de trouver votre mot clé niche.

Bien entendu, votre étude sera remplie de mots, d’expressions et c’est pour cela que vous devez catégoriser chaque liste de mot clé.

Exemple de catégorie :

  • Lunette de soleil : lunette rayban, lunette Dior, lunette cartier
  • Lunette de vue : lunette opticien, verre optique, lunette myope
  • Lentille de contact : lentille mensuel, lentille de contact, lentille journalière

Pour chaque mot clé, vous devrez créer une page spécifique pour ce mot-clé.

Pour la rédaction de la page répondez à ces questions essentielles :

  • Qu’attend l’internaute comme information pour ce mot clé ?
  • Quelle est son intention de recherche ?

Pour faire remonter ces pages, vous devrez créer des pages complémentaire qui ont un lien logique avec la page « offre ».

Choisissez d’autres mot clé dans votre étude afin de la rajouter dans votre arborescence. Choisissez des mots-clés qui amèneront l’internaute à consulter votre offre.

Une structure claire et cohérente

Désormais, vous avez tous les mots clés que votre cible pourrait éventuellement taper. C’est parfait votre cœur de business est là devant vos yeux.

Grâce à ces mots-clés vous pourrez définir la structure de votre site internet.

Pour faire cela, je vous recommande de choisir des outils gratuits tels que :

-mindmeister

-xmind

Maintenant, c’est l’étape où vous devrez vous creuser la tête pour créer la structure la plus cohérente possible.

Choisissez dans votre étude :

  • Le mot-clé qui représente le plus votre offre
  • Les mots-clés sur lesquels vous devez absolument vous positionner.  Je vous conseille de choisir les mots clés liés à votre offre (produit ou service).

En défintif, vous devez avoir un mot clé pour votre page d’accueil et des mots clés pour vos pages « offres ».

Exemple :

Mot-clé « page accueil » : boutique opticien paris

Mots-clés « page offre » :

-lunette de vue

-lunette de soleil

-lentille de contact

Pour chaque mot clé, vous devrez créer une page spécifique pour ce mot-clé.

Pour la rédaction de la page répondez à ces questions essentielles :

  • Qu’attend l’internaute comme information pour ce mot clé ?
  • Quelle est son intention de recherche ?

Pour faire remonter ces pages, vous devrez créer des pages complémentaire qui ont un lien logique avec la page « offre ».

Choisissez d’autres mot clé dans votre étude afin de la rajouter dans votre arborescence. Choisissez des mots-clés qui amèneront l’internaute à consulter votre offre.

Exemple :

Page « offre » : opticien

Page « complémentaire » :

1er page = quel est le meilleur opticien sur paris

2ème page = comment choisir un opticien sur paris ?

3ème page = Qu’est-ce qu’un opticien ?

Chaque questions amèneront l’internaute à visiter la page « offre » et donc souscrire à votre offre.

Continuer à ajouter les mots clés complémentaire pour chaque mot clé jugé « important ».

Une fois le travail fini, votre arbre doit comporter plusieurs branches. Cet arbre représente la structure de votre site internet et l’ensemble de vos pages.

Désormais passons l’étape suivant afin d’ajouter le menu du site internet.

Une navigation fluide

Menu compréhensible et ciblé

Il n’est pas rare de voir des menus peu intuitif et parfois incompréhensible pour l’internaute. Le menu doit permettre à l’internaute de se repérer facilement sur le site internet.

Voici un exemple de menu réussi.

En un simple coup d’œil nous savons dans quel endroit du site nous nous trouvons.

Il ne comporte pas plus de 6 parties et permet d’accéder facilement aux principales fonctionnalités du réseau social.

Le menu participe grandement à l’amélioration de la visibilité d’un site internet. Pourquoi ? Tout simplement car l’internaute reste sur le site, navigue, clique un peu partout et part avec une promesse de retour.

En outre, elle touche plusieurs facteurs qui impactent directement le classement sur google :

-Taux de clic

-Temps passé sur la page

-Taux de rebond

-Nombre de pages/session

-Nouveaux utilisateurs

Ces facteurs sont des indicateurs positif pour Google.

Pour construire votre menu, vous devez mettre en avant les informations que recherche en priorité l’internaute. La raison pour laquelle il est venu sur votre site internet.

Restons sur le sujet des lunettes. Voici un menu intéressant.

Profondeur des pages

La règle des trois clics n’est étrangère pour personne. Accéder à l’information en trois clics depuis la page d’accueil.

La profondeur des pages est importante pour une stratégie SXO. Chaque page ne doit pas être au-dessus d’une profondeur 3.

Cela signifie que nous devons accéder à toutes les pages en seulement trois clics depuis la page d’accueil et pas plus.

Cela implique une arborescence bien pensée et cohérente.

Elément de réassurance

Nous avons parlé de mots clés, de navigation, de menu mais très peu de marketing.

Les éléments de réassurance sont clairement là pour vous mettre en avant, ils donneront un élément de confiance et rassure l’internaute sur son choix de passer par vous.

Une page sécurisé, des mentions légales, une livraison rapide et produit remboursable, des avis positifs, des certificats, tout ce qu’il faut pour donner une image positive de l’entreprise.

Personnellement ces types de pages me donne clairement une bonne impression et me rassure sur la qualité du service.

Les éléments de réassurance sont présents :

  • Livraison rapide
  • Certificat bio
  • Look pro
  • Avis 5 étoiles

Tous ces éléments me donnent l’impression que le site est fiable et que je peux lui faire confiance.

Conclusion

Le SXO ce n’est pas juste une idée mais bien une stratégie cohérente qui vous permettra véritablement d’améliorer la visibilité de votre site internet dans Google mais également de transformer vos visiteurs en clients.

Un menu claire, une navigation efficace, une structure cohérente, des pages offres habilement placée et des éléments de réassurances, voilà une stratégie SXO performante qui a de belles promesses devant elle.

Pin It on Pinterest

Share This