Comment améliorer la vitesse de page ?

Améliorer la vitesse de page en SEO est devenu un élément clé dans une stratégie de visibilité. Elle est souvent confondue avec la « vitesse du site », qui est en fait la vitesse de la page pour un échantillon de pages vues sur un site. Dans cet article Nous allons voir comment améliorer la vitesse de page et les best practice pour optimiser son site internet.

Découvrez la liste des critères technique SEO pour booster votre traffic.

Pourquoi améliorer la vitesse de page en SEO ?

Google a indiqué la vitesse du site comme un des signaux utilisés par son algorithme pour classer les pages. En outre, une vitesse de page lente signifie que les moteurs de recherche peuvent explorer moins de pages, ce qui peut avoir un impact négatif sur votre indexation. En effet, Google attribue un temps d’indexation pour chaque site. Si vos pages sont lentes alors il ne visitera pas tous votre site et se limitera à un nombre de pages prédeterminé.

Améliorer la vitesse de la page en SEO revient également à optimiser l’expérience utilisateur de vos internautes. Les pages avec un temps de chargement plus long ont tendance à avoir des taux de rebond plus élevés et une durée moyenne plus courte sur la page.

Comment améliorer la vitesse de page ?

Vous pouvez évaluer la vitesse de votre page avec Google PageSpeed ​​Insights ou Speed ​​Score qui intègre des données provenant de CrUX (rapport d’expérience utilisateur de Chrome).

Améliorer la vitesse de page passe par plusieurs étapes :

Activer la compression

Utilisez Gzip, une application logicielle pour la compression de fichiers, afin de réduire la taille de vos fichiers CSS, HTML et JavaScript de plus de 150 octets.

Réduire le code CSS, JavaScript et HTML

En optimisant votre code, vous pouvez augmenter considérablement la vitesse de votre page. Supprimez également les commentaires de code, le formatage et le code inutilisé. Google recommande d’utiliser CSSNano et UglifyJS.

Réduction des redirections

Chaque fois qu’une page redirige vers une autre page, votre visiteur doit attendre plus longtemps pour que le cycle de requête-réponse HTTP se termine. Par exemple, si votre modèle de redirection mobile ressemble à ceci: « example.com -> www.example.com -> m.example.com -> m.exemple.com/accueil », chacune de ces deux redirections supplémentaires constitue votre page. charger plus lentement.

Supprimer le JavaScript

Si votre navigateur rencontre un script pendant ce processus, il doit s’arrêter et l’exécuter avant de pouvoir continuer. Google suggère d’éviter et de minimiser l’utilisation de JavaScript bloquant.

Tirer parti de la mise en cache du navigateur

Les navigateurs mettent en cache beaucoup d’informations (feuilles de style, images, fichiers  etc.)  lorsqu’un visiteur revient sur votre site, le navigateur n’a pas besoin de recharger toute la page. Utilisez l’extension webdeveloper qui vous permettra de découvrir les scripts javasript bloquant.

Améliorer le temps de réponse du serveur

Le temps de réponse de votre serveur dépend de la quantité de trafic que vous recevez, des ressources utilisées par chaque page, du logiciel utilisé par votre serveur et de la solution d’hébergement que vous utilisez. Pour améliorer le temps de réponse de votre serveur, recherchez les goulots d’étranglement des performances, tels que les requêtes de base de données lentes, le routage lent ou le manque de mémoire adéquate et corrigez-les. Le temps de réponse optimal du serveur est inférieur à 200 ms. En savoir plus sur l’optimisation de votre temps au premier octet.

Optimiser les images

Assurez-vous que vos images ne sont pas plus grandes qu’elles ne le devraient, qu’elles sont dans le bon format de fichier (les images PNG sont généralement meilleures pour les graphiques de moins de 16 couleurs) et JPEG pour les photos. .

Activer AMP sur vos pages

Le projet AMP de Google a pour but de donner au web un surcroît de vitesse nécessaire. Ce n’est pas trop difficile à mettre en œuvre, et cela donnera à votre site mobile une vie dans la voie rapide. Selon Google, AMP n’est pas un facteur de classement, mais il n’est pas difficile de prédire qu’il a une chance décente d’en devenir un. Lisez la documentation de Google sur la façon de mettre en œuvre AMP.

Utiliser HTTP2

Cette série de tubes que nous appelons Internet est à l’aube d’un nouvel âge. Plusieurs nouvelles technologies apporteront des améliorations indispensables à la façon dont l’infrastructure sous-jacente a été construite. L’un d’eux est appelé HTTP2, et vous pouvez déjà utiliser pour accélérer votre site, sauf qu’il utilise HTTPS. En savoir plus sur l’optimisation des performances dans un monde HTTP2.

Conclusion

A retenir :

  • Il existe plusieurs outils pour améliorer la vitesse de vos pages : pagespeedinsight
  • Optimiser vos images, script, AMP page etc..