Contenu long en SEO : pourquoi s’intéresser à cette technique ?

Le SEO et l’UX sont les deux causes de cette technique. En effet, le contenu long en seo est privilégié au texte court. Personne ne veut lire de longues pages de contenu sur Internet, n’est-ce pas? Le chroniqueur John Lincoln fournit des preuves convaincantes qui prouve le contraire. Ce type de contenu n’est pas seulement lu, mais il se classe et se convertit bien. Pourquoi ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Découvrez le guide pour écrire un contenu SEO.

Qu’est-ce qu’un contenu long en SEO ?

Le contenu de forme longue est défini de diverses manières dans Interweb. Cependant, le consensus est assez clair sur un point: si vous cherchez simplement à dépasser une marque de 500 mots pour que les moteurs de recherche remarquent votre contenu, vous ne publiez pas de contenu détaillé.

Ma règle générale est que tout contenu de moins de 1 200 mots n’est pas un contenu long en SEO. Je conseillerais de viser plus de 1 500 mots, puisque 1 200 est (à mon avis) le minimum. De cette façon, vous aurez un avantage concurrentiel avec le coussin supplémentaire.

Définissez un objectif de 2 000 mots pour votre contenu détaillé. Je n’ai pas publié un message de moins de 1000 mots depuis un certain temps. Certain SEO spécialist vont de 1 500 à 7 000 mots maintenant.

Pourquoi écrire un contenu long en SEO ?

Avez-vous du mal à classer certains mots clés qui devraient être faciles? Avez-vous de la difficulté à attirer un public sur votre site, même si vous pensez que vous offrez de bonnes informations? Si c’est le cas, vous devriez peut-être envisager d’ajouter un contenu plus long.

Pour résumer, le contenu long format peut vous faire ressembler davantage à un expert dans votre domaine, augmenter la probabilité d’engagement et de partage, améliorer le classement de votre page de résultats du moteur de recherche (SERP) et augmenter votre audience. Grâce à votre contenu, vous serez considéré comme une «référence» sur le sujet. Tout cela fonctionne à votre avantage et se traduit par une meilleure notoriété de la marque.

Quelles sont les preuves de cette technique ?

En 2012, serpIQ a mené une étude impliquant plus de 20 000 mots-clés. Les résultats ont montré que la longueur moyenne du contenu de chacun des 10 premiers résultats était de plus de 2 000 mots. Le nombre moyen de mots pour le contenu dans la place # 1 était de 2 416. Pour la place # 10, le nombre moyen de mots était de 2032.

Cette preuve est assez concluante. Si vous voulez que vos articles se classent bien, pensez à utiliser du contenu détaillé et dense.

La théorie selon laquelle le contenu détaillé profite à l’optimisation des moteurs de recherche (SEO) est corroborée par un indice qui a été supprimé sur le Blog Google Webmasters Central. Pandu Nayak, membre du personnel technique de Google et créateur de la mise à jour de l’algorithme Panda, a publié ce qui suit:

Les utilisateurs se tournent souvent vers Google pour répondre à une question rapide, mais les recherches suggèrent que jusqu’à 10% des besoins quotidiens d’information des utilisateurs impliquent l’apprentissage d’un sujet général. C’est pourquoi nous introduisons aujourd’hui de nouveaux résultats de recherche pour aider les utilisateurs à trouver des articles détaillés.

C’est un indice très suggestif que le contenu de longue durée a tendance à bien se classer. Nayak a également conseillé aux webmasters d’utiliser le balisage schema.org, le balisage d’auteur ​​et de fournir des informations sur le logo de l’entreprise lors de la production de contenus longs en SEO.

Est-ce reconnu par la SEO sphère ?

Les avantages du contenu long dans la sphère numérique n’ont commencé à être reconnus que récemment. Croyez-le ou non, on a longtemps cru que le contenu numérique long-format était une mauvaise idée.

Lorsque les lecteurs ont commencé à se tourner vers Internet, les analystes des médias pensaient que le journalisme de longue durée était en difficulté. Les lecteurs voulaient être brefs, ils voulaient du vif, ils voulaient 140 caractères et pas beaucoup plus

Qui voudrait faire défiler un article de 8 000 mots sur un écran d’iPhone ? Beaucoup se rendent compte maintenant que la «mort» inévitable du contenu de forme longue a été fortement exagérée, et les commerçants numériques découvrent que le contenu de forme longue est extrêmement précieux pour les utilisateurs et les moteurs de recherche semblables.

L’algorithme exact que Google utilise pour déterminer quelles pages doivent aller directement au sommet des SERPs pour une requête donnée est, bien sûr, un mystère (au moins, il est à tout le monde en dehors d’un certain siège social à Mountain View, en Californie).

Cependant, les ingénieurs curieux peuvent bricoler et expérimenter – autant que les moteurs de recherche leur permettent – d’avoir un aperçu de ce qui se classe bien.

Les avantages du contenu long en SEO ?

Non seulement les moteurs de recherche semblent intrinsèquement aimer le contenu long, mais vous trouverez un autre avantage SEO d’écrire quelques milliers de mots : plus de backlinks. Bien sûr, ces backlinks supplémentaires vous aideront à classer avec les SERPs, aussi bien.

Une étude menée par Moz montre une corrélation directe entre la longueur du contenu et le nombre de backlinks pointant vers celui-ci. C’est une preuve supplémentaire que le contenu de forme longue est idéal pour le référencement.

Les backlinks de qualité sont générés lorsque les créateurs de liens de votre secteur qui ont la possibilité de créer des liens vers votre contenu considèrent votre contenu comme précieux pour leur public et le lien.

Un contenu court et limité ne parvient souvent pas à fournir suffisamment de valeur pour attirer les créateurs de liens. De plus, il ne répondra pas à toutes les interrogations de l’intenraute et scrutera le résultat de recherche pour trouver les autres réponses à ses nombreuses questions.

Vous  devez créer du contenu qui ajoute de la valeur et aide votre audience, les créateurs de liens souhaitent créer un lien vers un contenu qui offre à leur public un renforcement de leurs idées, des connaissances complètes ou des informations supplémentaires.

Il est dans l’intérêt d’un créateur de liens de créer un lien vers le contenu le plus complet sur un sujet donné. 300 mots ne vont tout simplement pas le rassasier.

Neil Patel de Quicksprout a mené une étude sur le nombre de parts sociales qu’il a gagnées avec un contenu de plus de 1 500 mots par rapport à un contenu de moins de 1 500 mots.

Il a constaté que ses messages plus longs recevaient en moyenne 68 % d’engagement de plus sur Twitter et 22,6% de plus sur Facebook.

La corrélation entre les partages sociaux et la longueur du contenu est très similaire à celle entre la longueur du contenu et les backlinks.

Cela suggère que l’utilisateur moyen des médias sociaux apprécie les mêmes choses que les créateurs de liens : Ils veulent consommer et partager du contenu à la fois utile et complet. Ces deux facteurs ont tendance à entraîner un nombre de mots plus élevé.

Que pense google de cette technique ?

Google RankBrain récompense le contenu à long formulaire. Outre les backlinks et les partages de réseaux sociaux, il existe de nombreuses façons de comprendre pourquoi Google aime récompenser les longs contenus avec un bon positionnement de recherche.

Basé sur l’algorithme RankBrain de Google, un algorithme d’apprentissage automatique utilisé pour trier les résultats de recherche et mieux comprendre les requêtes de recherche, nous pouvons déterminer certaines manières notables selon lesquelles le contenu long en seo a un avantage sur un contenu plus court.

RankBrain est le troisième facteur de classement le plus important de Google, il a donc un impact considérable sur de nombreux aspects de la recherche.

Alors que la fonction principale de RankBrain est d’utiliser l’intelligence artificielle pour aider Google à comprendre ce que les gens veulent dire lorsqu’ils tapent une requête de recherche particulière, Google l’utilise également pour mesurer un facteur extrêmement important : la satisfaction de l’utilisateur.

En d’autres termes, Google n’interprète pas uniquement les requêtes et envoie les personnes vers un lie pertinent il détermine également si les utilisateurs de la page trouve que le contenu répond à ses attentes et le satisfasse lorsqu’il clique dessus.

Le temps passé sur la page, les partages et les avis peuvent être un indicateur fort pour Google. Google utilise une variété de métriques pour analyser cela, et ils ont tous une corrélation avec la longueur du contenu.

Nous allons checker tous ces indicateurs.

Quelles sont les indicateurs de satisfaction ?

Temps passé sur la page

Le temps passé sur la page est une mesure du temps que les utilisateurs passent sur votre site. Il s’agit d’une statistique importante car elle indique à Google que votre site Web ou votre pagemérite d’être lu, ce qui signifie qu’il fournit aux utilisateurs ce qu’ils recherchent.

Un temps d’arrêt court indique à Google que votre page était soit peu pertinente à la requête de recherche, soit tout simplement mauvaise.

Il ajuste ensuite les classements de recherche pour les recherches futures en conséquence.

Taux de clics

Le taux de clic est un signal de classement très important dans RankBrain. Le taux de clic appelé également CTR est une mesure du nombre de clics qu’une page obtient par rapport au nombre d’impressions qu’elle reçoit (combien de fois elle est vue dans une recherche sur un SERP).

Google utilise les données du CTR pour comprendre si une page plaît aux utilisateurs.

Par exemple:

Si une page de votre site Web reçoit 3 000 impressions au cours d’un mois donné mais que vous ne clique que 10 fois sur cette page, vous avez des problèmes.

Google verra cela comme un signe que votre page ne remplit pas adéquatement une requête de recherche d’utilisateurs et déplacera probablement la page dans les classements de recherche.

Le CTR est en partie défini en fonction de ce que les utilisateurs recherchent, mais il est également fortement influencé par des facteurs tels que les méta-titres et les méta-descriptions efficaces.

En d’autres termes : le contenu avec une balise de titre et une balise de description de qualité aura souvent un meilleur CTR que le contenu non optimisé.

En quoi la longueur du contenu a à voir avec ça ?

Comme nous l’avons mentionné plus tôt, les utilisateurs réagissent plus favorablement à un contenu original impressionnant qui respire l’utilité et les empêche de rechercher une ressource similaire.

Les balises de titre et les balises de description apparaissent directement sur les SERP, et elles sont censées être représentatives de ce qui se trouve dans la page, tout en incitant les gens à cliquer sur le résultat de la recherche.

Un contenu plus long – et soulignant l’utilité, l’exhaustivité et la valeur de ce contenu dans les balises de titre et les balises de description de la page – entraînera un CTR plus élevé, un meilleur positionnement dans les classements de recherche et un plus grand regard sur votre contenu.

Pas convaincu ?

Alors que les internautes et Google ont clairement fait savoir qu’ils préfèrent le contenu long le monde du marketing de contenu semble être à la traîne derrière.

Seulement 18% des articles de blogs des entreprises ont 750 mots ou plus. Pas même proche de la longueur moyenne du contenu sur la première page de Google.

Donc quel est le problème? C’est peut-être lié au fait que 60% des spécialistes du marketing de contenu affirment que leur plus grand défi marketing consiste à créer du contenu attrayant.

Cela semble être une opportunité phénoménale pour les spécialistes du marketing de contenu qui choisissent de capitaliser sur ce qu’ils ont appris dans ce post. Le contenu long en SEO ne l’est pas forcément dans le domaine du marketing.

Google attribue un contenu long sur la valeur qu’il offre aux utilisateurs et non pas sur le nombre de mot clé.

Conclusion

A retenir :

  • Le contenu long est apprécié par Google
  • Le contenu long en SEO vous apportera des backlink et des partages
  • Le CTR et le temps passé sur la page vous permettront de booster votre traffic
  • Le contenu long n’est pas encore utilisé à bon escient c’est le moment d’en profiter